Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 17:41

en ligne sur mon site chevallier.biz

~~La Fed, l’inflation, les taux et la croissance Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, Monétarisme Si l’on se fie au CPI-LFESL (Consumer Price Index for All Urban Consumers: All Items Less Food & Energy), la Fed aurait dû relever son taux de base depuis plusieurs mois car il atteint déjà 2,0 % d’une année sur l’autre, Document 1 : Cependant, le PCE-PILFE qui est considéré comme un meilleur indicateur affiche une hausse de 1,3 % qui n’impose pas a priori d’augmenter ce taux pivot de la Fed. Cependant, les gens de la Fed ont intérêt à normaliser les taux au plus tôt, c’est-à-dire à les faire remonter. En effet, les taux courts devraient se situer dans la bande des 1 % et ceux des Notes à 10 ans dans la bande des 3%, Document 2 : La situation actuelle est idéale pour les entreprises car les rendements des bons du Trésor sont peu attractifs, ce qui rend historiquement les investissements en actions plus rémunérateurs, ce qui draine ainsi les capitaux vers les entreprises créatrices de richesse au lieu de financer des dépenses publiques toujours trop importantes et souvent inutiles, Document 3 : Comme je l’ai écrit à maintes reprises, les gens de la Fed sont en train de réussir l’exploit historique de casser les cycles en maintenant durablement les rendements réels des bons du Trésor à des niveaux bas favorisant la création de richesse donc la croissance du PIB réel et la création d’emplois (des rendements réels des Notes à 10 ans sont létaux), Document 4 : Tout est simple pour tout monétariste normalement constitué, mais les Français et surtout leur nomenklatura ne comprendront jamais ces problèmes économiques fondamentaux…

Partager cet article

Repost 0
Published by CHEVALLIER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste
  • Contact

Recherche

Liens