Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 09:20

en ligne sur mon site chevallier.biz

~~Morgan Stanley 4° trimestre 2015 Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques américaines, Leverage A la fin de ce dernier trimestre, le leverage réel Morgan Stanley (qui fait partie des banques mondiales à risque systémique) a nettement baissé par rapport au trimestre précédent à 14,58 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 6,86 %, Document 1 : Modifier Morgan Stanley 2014 Q4 2015 Q1 2015 Q2 2015 Q3 2015 Q4 1 Assets 817,539 829,099 825,253 834,113 787,985 2 Equity 67,55 66,642 67,518 67,767 67,662 3 Preferred st 6,02 7,52 7,52 7,52 7,52 4 Goodwill 9,636 9,657 9,74 9,652 9,564 5 Tangible eq 51,894 49,465 50,258 50,595 50,578 6 Liabilities 765,645 779,634 774,995 783,518 737,407 7 Leverage (µ) 14,75 15,76 15,42 15,49 14,58 8 Core Tier 1 (%) 6,78 6,34 6,48 6,46 6,86 Sommes en milliards de dollars. Les chiffres retenus ici pour les calculs du leverage sont les actifs tangibles c’est-à-dire les capitaux propres diminués des actions de préférence, du goodwill et des minoritaires selon les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan, sans pondérer les actifs, comme c’est le cas avec le ratio Core Tier 1 et comme le préconisent Axel Weber, la BRI (le fameux Bâle I), la Fed et la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni. Il faudrait augmenter les capitaux propres de 21 milliards de dollars pour que Morgan Stanley respecte les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan avec un leverage inférieur à 10. Document 2 : Les dirigeants de Morgan Stanley restructurent les activités de la banque (par cessions d’actifs) pour en augmenter la rentabilité et pour ne pas retomber à l’avenir dans les dérives passées. Cliquer ici pour lire le communiqué de Morgan Stanley sur la publication de ses résultats de ce dernier trimestre.

Partager cet article

Repost 0
Published by CHEVALLIER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste
  • Contact

Recherche

Liens