Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 18:13

en ligne sur mon site, chevallier.biz

~~EDF : pas au courant des dettes ! Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France Le directeur financier d’EDF vient de claquer la porte car il estime que les projets de construction de centrales nucléaires au Royaume-Uni (23 milliards d’euros envisagés) risquent de faire monter les dettes à un niveau insoutenable, mais compte tenu de l’état actuel de l’endettement d’EDF : 248,435 milliards d’euros de dettes à long terme (et non pas 37,4 milliards comme cela est reproduit par tous les journaleux) pour 34,749 milliards de capitaux propres (en fait moins 10,236 milliards d’écarts d’acquisition, goodwill en anglais soit 24,513 milliards réellement), pourquoi est-il resté jusqu’à présent ? Document 1 : Un petit rappel de la règle prudentielle d’endettement bien connue du gearing : les dettes à long terme d’une entreprise (en dehors des banques) ne doivent pas dépasser 50 % du montant des capitaux propres. EDF est totalement hors normes, un monstre issu de la pire époque de l’URSS, un pur produit de la nomenklatura franchouillarde qui publie… ses bilans avec un S ! Document 2 : Ce ne sont pas les bénéfices qui vont permettre d’augmenter le montant des capitaux propres, Document 3 : Seul l’Etat français (et des institutionnels amis) est assez fou pour être actionnaire de cette société dont moins de 3 % sont en réalité dans le public. Le cours est passé d’un plus haut de l’ordre de 80 euros à 10 euros, Document 4 : La capitalisation boursière de 19 milliards d’euros est nettement inférieure au montant des capitaux propres. Bravo les artistes ! La nomenklatura franchouillarde est la grande spécialiste des entreprises les plus grosses et les plus endettées, que ce soit pour les Gos banques ou les entreprises historiquement étatiques : Engie est même le plus grand producteur mondial d’électricité après EDF ! Son gearing est moins pire mais hors normes de toute façon, Document 5 : Engie a le mérite de publier des provisions qui respectent les règles comptables, ce que ne fait pas EDF qui n’est évidemment pas sanctionnée… Par contre, Engie ne publie pas son bilan mais un Etat de situation financière (!) assorti d’un… goodwills avec un S ! Document 6 : Il est difficile de comprendre ces gens-là… Et là encore, ce n’est pas avec une perte de 5 milliards d’euros qu’Engie améliorera son gearing, Document 7 : Beaucoup d’entreprises ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement, ce qui est grave, surtout pour les Gos banques. Ce qui est encore plus grave est cet empilement de dettes : des banques surendettées prêtent à des entreprises elles-mêmes surendettées ! C’est là un problème particulièrement grave qui inquiète beaucoup la BRI. La Fed vient de durcir les mesures pour restreindre justement ces empilements de dettes. Le surendettement d’entreprises gigantesques inquiète toute personne sensée, les Français étant hors normes… Cliquer ici pour lire le rapport financier d’EDF, Cliquer ici pour lire le rapport financier d’Engie,

Partager cet article

Repost 0
Published by CHEVALLIER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste
  • Contact

Recherche

Liens