Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 17:07

en ligne sur mon site chevallier.biz

~~€clatement, USA et monétarisme Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, Europe, Monétarisme L’évolution des marchés confirme, complète et précise même mes analyses… En effet, les rendements des bons de Trésors de référence comme ceux du Bund et du Schatz continuent à plonger, le Schatz ayant battu aujourd’hui 8 février son plus bas historique à – 0,514 % alors que le Bund a été miraculeusement mais temporairement sauvé par les Américains depuis le 28 avril 2015, Document 1 : Effectivement, les Américains, c’est-à-dire ceux qui dominent les marchés, à savoir les membres du FOMC, des dirigeants et investisseurs influents, ont étonnamment sauvé le Bund lors de leur réunion le 28 avril 2015, cf. ce que j’en ai écrit à maintes reprises. En fait, ils considéraient qu’il était encore trop tôt pour que l’€-crise s’accentue : ils voulaient attendre que l’économie américaine reprenne plus nettement, ce qu’ils ont acté lors de la dernière réunion du FOMC du 16 décembre. Depuis cette date, les rendements du Bund ont commencé à baisser et à tomber finalement sous la barre critique des 0,50 % sur une tendance très forte surtout depuis la mi-janvier, Document 2 : La baisse des rendements du Bund et d’autres bons de référence qui lui sont liés, s’inscrit dans cette tendance lourde et forte qui a commencé en juillet 2007, cf. mes analyses concordantes depuis cette date, Document 3 : L’agonie de l’euro est désespérément longue… Les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans ont rechuté en concordance avec l’accentuation de cette €-crise, Document 4 : Les écarts entre les rendements des bons à 10 ans et à 2 ans baissent, annonçant clairement l’accentuation de cette €-crise et une croissance contenue (sans inflation) aux Etats-Unis, Document 5 : Les cochons de pays du Club Med comme l’Espagne et l’Italie sont de nouveau dans une situation critique, Document 6 : Les Américains ont donc prolongé la survie de l’€-système pour attendre d’être en meilleure forme. Maintenant, il peut tanguer et même sombrer car l’Amérique pourra supporter le choc. Comme toujours en période d’€-crise, les banques européennes qui ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement sont les plus vulnérables et les plus inquiétantes. Le pire n’est pas certain, mais possible. Tout est simple.

Partager cet article

Repost 0
Published by CHEVALLIER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste
  • Contact

Recherche

Liens